Ville de Genlis

Site officiel de la Ville de Genlis


 L'ESPACE CULTUREL EST UN LIEU CHARGÉ D’HISTOIRE.


photo de l'ensemble de l'espace Culturel

 

La partie de l'espace culturel Paul Orssaud est implantée dans un très vieux bâtiment qui, à l'origine, était un relais de poste.


Le rez-de-chaussée du bâtiment de l’espace culturel abritait, à l’époque de sa construction, des écuries. Il a eu ensuite plusieurs affectations : mairie, tribunal de police, Caisse d'épargne, salles de classe, gendarmerie, garage pour le seul et unique véhicule des sapeurs-pompiers et, compte tenu de pénuries occasionnelles de salles, il a aussi été utilisé quelquefois comme morgue.

Depuis déjà de nombreuses années ces locaux sont mis à la disposition des associations locales et ont subi récemment des travaux importants de mise en conformité électrique, acoustique et de mise en sécurité. Toutes les salles de cet espace portent des noms qu'il convient de justifier.

 

Des fiers paysans aux fourmis rouges

Ainsi, au rez-de-chaussée, se situe la salle Claire-Méline, du nom d'une habitante de Genlis faisant partie des poètes paysans et qui a écrit de nombreux recueils de poèmes ; ensuite se trouve la salle des Petits-Maîtres-de-la-Plaine, surnom attribué aux paysans cultivant les meilleures terres à céréales ce qui leur apportait une aisance financière qui, paraît-il, les faisait assez fiers.

Les salles du relais petite enfance ont pris le nom de Françoise-Dolto, neuropsychiatre, qui s'est beaucoup intéressée à la psychanalyse des enfants.

À l'étage, se trouve la salle des Glorieux, autre surnom donné par les anciens aux habitants de Genlis ; la salle des Frémis-Roussottes, les fourmis rouges en patois, surnom donné aux Genlisiens parce qu'ils travaillaient la terre.

Toujours à l'étage, se situe la grande salle de répétition de l'harmonie appelée salle Léon-Rignault, nom de l'un de ses anciens chefs par ailleurs très bon sculpteur animalier ; une bonne partie de ses œuvres est exposée au Musée océanographique de Monaco.

Pour les amateurs de chiffres et selon les renseignements communiqués, l’espace culturel Paul-Orssaud, dans son ensemble, a coûté 4 554 330 € et a bénéficié de subventions : Drac (209 821 €), conseil régional (35 000 €), conseil général (267 744 €).