Ville de Genlis

Site officiel de la Ville de Genlis


 Le monument de la Guerre de 1870 

photo monument de la guerre 1870

 

 

Ce monument commémore le souvenir du combat de 4 novembre 1870 qui a eu lieu à Genlis. Il porte l’inscription suivante :

« Á la mémoire des volontaires de l’Égalité de Marseille, victimes du combat de Genlis, le 5 novembre 1870, et des citoyens du canton, morts pour la défense de la patrie ».

Il a été érigé à l’origine à l’angle de l’avenue de la Gare et de la rue de la Gare, c’est-à-dire à l’endroit où s’était déroulé cet événement. Puis, pour des raisons diverses, il a été déplacé à l’extrémité de l’avenue de la Gare, à l’emplacement de l’ancien passage à niveau.

 

 

 

Le monuments aux Morts 

Ce monument a été élevé place du Commerce vers l’école Jules Ferry,  tout d’abord en mémoire des victimes de la Première Guerre Mondiale, puis il est devenu aussi celui des morts de la Seconde Guerre Mondiale et de la guerre d’Algérie. 107 noms y sont lors inscrits. La mise en place de ce monument aux enfants de Genlis morts pour la patrie avait été décidée par le conseil municipal, le 17 avril 1919, avec une subvention de 2 000 F. Un comité avait aussi été constitué et il était alors chargé de recueillir les dons, de choisir l’emplacement, d’examiner les projets et de surveiller les travaux.

Une plaquette souvenir avait été éditée à l’occasion de l’inauguration du monument le 19 avril 1925. D’après ce document, on sait alors que l’œuvre est due au peintre Georges Serraz, originaire d’Is-sur-Tille et au sculpteur Hertig de Besançon. Ces deux artistes, anciens élèves de l’École des Beaux-Arts de Besançon, sont aussi les auteurs du monument aux Morts de Morteau. Cette œuvre a été inaugurée le 1er novembre 1922. Elle représente un groupe de soldats de la Première Guerre Mondiale. La ressemblance de l’un des personnages avec le soldat du monument de Genlis est frappante. Le monument de Genlis apparaît alors comme l’agrandissement d’un détail de celui de Morteau. D’ailleurs, cette œuvre permit à ses auteurs de remporter le second prix du concours pour l’érection du mémorial de Verdun.  Sur la plaquette figurait aussi un extrait de La France et ses mutilés de Marie Roubion-Carteret. 

Ce Monument aux Morts a ensuite été déplacé sur l’Esplanade du 24 Août 1944, en bord de Norge. Il a ensuite été rejoint par le Monument de 1870, en novembre 2004.

 monument aux morts

Monument aux Morts de la Guerre de 1914-1918.

Il est aussi devenu par la suite celui des victimes de la Seconde Guerre Mondiale

et de la guerre d’Algérie.

 

Reproduction de la plaquette souvenir éditée à l’occasion de l’inauguration

du Monuments aux Morts.